26 January 2022

Le guide 7L pour choisir sa pointure

Nous allons dans cet article vous expliquer en détail comment choisir sa pointure chez Septième Largeur afin de maximiser vos chances de commander la pointure parfaite du premier coup !

Vous savez sûrement qu’il peut être compliqué de choisir sa pointure tout simplement car toutes les Maisons ne chaussent pas de la même façon : plusieurs formes, plusieurs largeurs... C’est d’autant plus délicat lorsqu’ il s’agit d’un achat en ligne. Nous allons donc dans cet article vous expliquer en détail comment choisir sa pointure chez Septième Largeur afin de maximiser vos chances de commander la pointure parfaite du premier coup !


Votre pied n’a rien de spécial !

Rassurez-vous : votre pied n’est probablement pas trop large ou trop fin. En effet, la plupart de nos clients nous disent qu’ils ont un coup de pied fort, des pieds très fins ou très larges, ou encore qu’ils portent des semelles orthopédiques. Il est donc très probable que vous ayez des pieds assez similaires aux autres quand on fait la moyenne. Au fil de cet article, nous allons prendre chacune de ces particularités évoquées à l’instant afin d’expliciter.


Notre façon de chausser

Chez Septième Largeur, nous avons un parc de formes étendu. Qu’elles soient fines ou larges, elles ont toutes été développées pour des modèles bien spécifiques dans une recherche de confort et d'équilibre esthétique. Elles ont chacune leurs caractéristiques et par conséquent, ne chaussent pas toutes de la même manière. Même si c’est un peu faire un raccourci, nous pouvons les classer en deux familles ; les formes dites “fines” et les formes “larges”.


Nos différentes formes


Point important : Comme la plupart de nos confrères dans ce milieu, nous travaillons en taille UK. Pourquoi ? Nos formes sont développées en utilisant comme système métrique le point Anglais, à savoir 1 point = 8,47mm (ce qui correspond à 1/3 de pouce). Comparativement au point français, aussi appelé point de Paris, pour lequel 1 point = 6.66mm. Nous verrons plus en détails ces systèmes dans la partie “Trouver sa pointure en mesurant son pied”.



Trouver sa pointure en fonction de nos formes


Si vous avez déjà une référence de chez nous, le choix sera plus simple. De manière générale, pour vos souliers habillés, il conviendra de prendre une demi-pointure en dessous pour nos formes larges par rapport à nos formes fines (cf. Figure du dessus). Pour nos formes fines, prenez votre pointure habituelle pour vos souliers habillés.

Parmi nos modèles sur formes fines, nous pouvons compter le Alexandre, le Gédéon, le Gatsby, le Miro, le Tobar, le Prosper, le Rennan Boots, le Ivy… Concernant les modèles sur formes larges : le Classic Moc, le Rennan, la Moissac, la Basile, le Anselme II, le Eugène, le Trima, le Anduze, le Smith, le Megève, le Soho, le Vadillo, le Nicodème


Illustrons !



Focus : prendre comme base de comparaison votre pointure en sneakers

Comme précisé plus haut, nous parlons ici de correspondance entre souliers habillés. Toutefois, si vous prenez comme base de comparaison non plus vos souliers habillés mais vos sneakers, le calcul est différent. En effet, il nous arrive très régulièrement d’avoir des clients qui nous rendent visite dans nos boutiques en pensant faire du 43 Européen et qui repartent finalement avec un 7UK (41 Européen). La plupart du temps, c’est parce qu’ils calculent  leurs pointures en se référant à leurs achats de sneakers.

Il est plus difficile d’estimer sa pointure en souliers habillés sur cette base. Toutefois, de manière générale, la règle est la suivante : pour ce qui est de nos formes fines, prenez une demi-pointure en dessous et pour nos formes larges, une pointure complète en dessous.


Trouver sa pointure en comparant avec d’autres Maisons

Si vous n’avez jamais été chaussé chez nous mais que vous possédez une paire de l’un de nos confrères cités ci-dessous, vous pourrez en déduire votre pointure chez 7L. Nous tenons toutefois à préciser que ces correspondances sont des approximations, car ces marques travaillent elles-mêmes avec différentes formes qui ne chaussent pas toutes de la même manière.

Tableau de correspondance pour souliers habillés – approximations*

* Nous avons pris pour base de comparaison un modèle Richelieu basique chez l’ensemble de ces Maisons.


Trouver sa pointure en mesurant son pied

Afin d'opter pour la bonne pointure, nous vous conseillons de mesurer votre pied le plus fort (si vous le connaissez) en respectant ces différentes indications :

  1. Portez-le type de chaussettes que vous porterez normalement avec ce type de souliers
  2. Posez votre pied le plus fort sur une surface plane, talon contre un mur
  3. Mesurez de la base de votre talon, jusqu'au bout de votre orteil le plus long (cf. Figure du dessous)
  4. Se référer au tableau de correspondance


Tableau de correspondance


Pourquoi le point anglais comme référence ?

On doit l’invention des pointures de chaussures à des cordonniers du 18ème siècle. Leur but était alors d’harmoniser les tailles. En effet jusque là, chaque artisan utilisait un système qui lui était propre. Pour mettre fin à ces différences, les maîtres cordonniers instituent une cote unifiée en points.

Le point Anglais est la coutume chez les chausseurs de notre milieu : la plupart de nos techniques de montage trouvent leurs origines en Grande-Bretagne. C’est donc avant tout culturel. Par ailleurs, ce dernier permet la facilitation de la fabrication de demi-pointures. En effet, il y a 0.846cm d’écart entre deux pointures contrairement au point de Paris pour lequel il n’y a que 0.66cm (ce qui rend donc la production plus compliquée).

Comment savoir si l’on est bien chaussé ?

Afin de savoir si l’on est bien chaussé, plusieurs points sont à vérifier.

Premier point, sûrement le plus évident, il ne faut pas ressentir de douleur excessive. En effet, il arrive parfois que des clients se chaussent trop petit (bien qu’assez rare) en se disant que c’est normal au départ et que le soulier se fera au fil de ports. Or, si vous ressentez des douleurs, en particulier au niveau du talon et/ou des orteils, c’est le signe d’une pointure trop petite. Lors du premier essayage, il est normal de sentir une certaine pression au niveau de ces zones, mais pas de la douleur. Naturellement, vos orteils ne doivent pas toucher le bout de la chaussure : en effet, un soulier s'élargira au niveau des zones de tension, mais il ne s’allongera jamais.

Ensuite, lors de l’essayage : mettez-vous en mouvement. Faites quelques pas et vérifiez que votre talon ne sorte pas de vos souliers lors de la marche. Cela serait le signe d’une pointure trop grande. (n.b. Il ne faut pas, comme on peut le lire parfois, pouvoir glisser de doigts entre votre talon et l’arrière du soulier).

Lorsque vous aurez vérifié ces deux premiers points qui sont des problèmes liés à la pointure uniquement, il vous faut vous assurer que la forme corresponde bien à votre pied. Pour ce faire, il faut s’assurer qu’il n’y ait pas trop d’espace vide au niveau de l’articulation métatarso-phalangienne : cela provoquerait, au fil des ports, un marquage du cuir par des plis d’aisances disgracieux. A l’inverse, veillez à ne pas être compressé à ce niveau. Une légère tension doit se faire sentir au niveau des garants (coup de pied) mais vous ne devez pas ressentir de douleur excessive. Cela voudrait dire que l’empeigne est trop basse/fine pour votre pied ou que votre coup de pied est assez fort : si c'est le cas, essayez une forme plus haute/large ou des modèles à laçage ouverts, comme un Derby. 

Enfin, assurez-vous qu’il n’y ait pas trop d’espace vide au niveau de la voûte plantaire : cela serait le signe d’une forme trop large pour votre pied.


FAQ
  • Que faire en cas de pointure trop petite ?

Vous ressentez une douleur excessive lors de la marche ? Vous avez porté vos souliers au moins 5 à 6 fois et ce toute une journée et rien y fait ?  Cela semble être le signe d'une pointure trop petite ou d’une forme non adaptée. Dans ce cas, nous proposons un service d'élargissement sur formes totalement gratuit.

  • Que faire en cas de pointure trop grande ?

Si le cuir de vos souliers marque de manière trop disgracieuse au niveau des plis d'aisance (ou "plis de marche"), la pointure est probablement trop grande. Vous pouvez placer de fines semelles à l'intérieur de vos souliers afin de surélever votre pied et ainsi combler l'espace vide.

  • Que faire si j'ai un "coup de pied" fort ?

Si vous avez un "coup de pied" fort : vous devriez ressentir une douleur au niveau des garants, sur le haut de l'empeigne. Nous vous conseillons donc de choisir des modèles à laçage ouvert, comme un Derby, ou des formes plus hautes.

  • Que faire si j'ai des douleurs au niveau du talon ?

Comme expliqué dans l'article, il est tout à fait normal de ressentir une pression au niveau du talon et des garants : le cuir viendra s'assouplir au fil de ports. Toutefois, si c'est trop douloureux, nous pouvons, en boutique, accélérer ce processus d'assouplissement. N'hésitez pas à nous contacter !

  • Que faire si je porte des semelles orthopédiques ?

Beaucoup de nos clients sont confrontés à ce problème. L'épaisseur des semelles orthopédiques varie. Certaines peuvent être assez épaisses et donc obligent nos clients à se chausser trop grand afin de compenser. Sachez tout d'abord qu'il est possible de demander à votre podologue des semelles plus fines pour vos souliers habillés. Ensuite, vous pouvez retirer la talonnette en cuir à l'intérieur du soulier afin de gagner quelques millimètres (3-5mm). 

Articles similaires

Paiement sécurisé
Carte Bancaire, Mastercard, Visa, PayPal, Apple Pay, Paiement en 3 ou 4 fois

Livraison offerte 
À partir de 300€ d'achat

Retours & échanges 
Sous 60 jours ouvrés

Service client 

Par mail ou au 01 55 32 33 10