9 March 2021

Le Grand Cambre : Son Histoire


Soulier polyvalent à l’esthétique épuré, à la fois élégant et riche en caractère, la bottine Basile est un classique Septième Largeur depuis de nombreuses années.


Cette bottine trouve son inspiration dans les bottes de cavaliers indiens initialement destinées au domaine de l’équitation. Elle sera rapportée d’Inde par les militaires britanniques au 19ème siècle. Un certain chimiste du nom de Charles Goodyear (père de Charles Goodyear Jr. qui inventera 30 ans plus tard le fameux cousu Goodyear) participera grandement au développement du caoutchouc grâce notamment au procédé de vulcanisation (procédé qui permet de rendre un matériau rigide plus élastique) : cela permettra l’invention de bottes élastiques.

Figure 1 : Charles Goodyear, père de Charles Goodyear Jr., inventeur du cousu Goodyear.


Le bottier londonien Joseph Sparkles-Hall, bottier officiel de Sa Majesté, en fera une version courte qui se retrouvera aux pieds de la reine et la propulsera au-delà du domaine de la mode.

brevet bottines élastiques

Figure 2 : Brevet de Joseph Sparkles-Hall pour ses bottines élastiques

C’est dans les années 60 que ces bottines deviendront un véritable phénomène de mode. En effet, John Lennon et Paul McCartney des Beatles, en se promenant dans les rues de Londres, se retrouvent devant la boutique d’Anello & Davide et tombent sous le charme d’une paire de bottines. Ils en commanderont 4 paires et la populariseront : ce modèle deviendra un indispensable du vestiaire masculin. Il prendra même le surnom de « Beatles boots ».

les beatles

Figure 3 : Les Beatles en backstage au Fairfield Halls, Croydon le 25 Avril 1963. Photo par Andy Wright/Getty Images

Ce type de bottines est généralement appelé « Chelsea » en référence au quartier londonien éponyme dans lequel un grand nombre de militaires, lors de leurs soirées, portaient à leurs pieds ces chaussures confortables et habillées.

chelsea devanture

Figure 4 : Photographie d'un bâtiment du quartier de Chelsea, dans l'ouest de Londres.

On parle aussi de « Grand Cambre », en raison de la complexité de l’opération de cambrage du cuir qui résulte d’un savoir-faire artisanal nécessitant une grande technicité.

Figure 5 : Focus sur notre Basile (absence de coutures latérales)

En effet, à la différence des bottines à lanières (Ernest), à lacets (Marceau) ou encore à fermeture éclair, le Grand cambre est caractérisé par son excellent maintien de la cheville grâce à ses élastiques, ce qui le rend particulièrement simple et rapide à enfiler. La tige n’est faite que d’une seule pièce de cuir, cambrée sur forme ce qui permet d’offrir un maintien optimal. Cette dernière est simplement rattachée à l’arrière par une fine bande de cuir.

Le grand cambre Basile de Septième Largeur est proposé en différentes variétés de cuirs, de coloris et de semelles en cuir ou gomme de la société anglaise Dainite imperméable, adhérente et confortable. Ces souliers sont idéaux pour les citadins en quête de chaussures confortables, multi-usages, riches en style et de grande qualité.

semelle cuir basile septieme largeur

Articles similaires

Paiement sécurisé
Carte Bancaire, PayPal, PayPlug

Livraison offerte 
À partir de 300€ d'achat

Retours & échanges 
Sous 60 jours ouvrés

Service client 

Par mail ou au 01 55 32 33 10