Marcos Fernandez Cabezas

 

Marcos Fernandez Cabezas, Espagnol d’origine, s'installe dans le sud-ouest de la France en 1946 avec ses parents qui fuyaient le régime franquiste. Autodidacte, il a commencé à travailler très jeune et a enchaîné les métiers. Groom dans un grand palace parisien, vendeur d’emplacements publicitaires pour les cinémas de province,  son sens inné du commerce mais surtout sa passion pour les belles chaussures l’ont tout naturellement dirigé vers ce secteur d’activité.

1969

Sa passion des beaux souliers le fait entrer en 1969 en qualité de directeur commercial du Département Chaussures du groupe Pierre d’Alby, l'une des plus grandes marques françaises de prêt-à-porter dans les années soixante-dix. Il y collabore avec la célèbre styliste Agnès B. pour la création d’une gamme de chaussures commercialisée par le groupe.

1973

En 1973, il a l’idée de commercialiser un produit américain encore peu répandu en France, un mocassin déjà copié à l'époque par les fabricants italiens, l'authentique "Penny Loafer". C’est le lancement de Sebago en France.

1980

À cette époque, le marché est inondé de produits d’origine italienne, soudés et non cousus. Pour Marcos Fernandez, le soulier en "cousu GoodYear" avait toujours sa place et peut s’allier aux modèles et surtout au style présents dans les boutiques de ses clients distributeurs multimarques.

C’est alors la création de la marque BOWEN, en association avec André Rousselet, Président des taxis G7 et fondateur de Canal +.
Durant les années 80, Marcos Fernandez Cabezas fut également à l’origine du lancement en France de la marque Doc Martens et du renouveau de l’ancienne marque française Paraboot dont il renouvela les collections.
La marque Bowen fut cédée en 1990 au groupe Manfield.

1995

Après avoir créé sa marque éponyme en 1992, Marcos Fernandez Cabezas lança en 1995 une nouvelle marque, EMLING. Il céda ses parts et quitta ses fonctions de Président de la société de distribution de la marque EMLING en 2000.
Depuis, fort de son expérience, Marcos Fernandez Cabezas est consultant pour diverses usines de chaussures avec lesquelles il a beaucoup collaboré auparavant. Plusieurs produits ont ainsi été créés et mis en place pour le compte de grandes marques, comme des bottes de très grande qualité pour l’équitation. Marcos Fernandez Cabezas a également réalisé des missions à titre bénévole pour le compte du gouvernement éthiopien afin de remettre en marche deux usines d’Etat.

D'un point de vue économique, la distribution, génératrice de coûts élevés dans son modèle traditionnel, se voit ici remplacée par une distribution directe, du fabricant au consommateur.

2007

Création de MARKOWSKI

La vente, via le média Internet, grâce à l’économie de l’ensemble des frais de structure et de logistique de la distribution traditionnelle, autorise un positionnement prix que l’on pourrait qualifier de «prix de gros» pour des chaussures qui en boutique se trouveraient proposées au minimum deux fois plus cher.

Marcos Fernandez Cabezas cède Markowski en 2012 pour ce consacrer uniquement à Septième Largeur et à son développement français et international.

2009

Création de SEPTIÈME LARGEUR

Au sommet de son art, Marcos Fernandez décide de transmettre son savoir à son neveu Mathieu Preiss.

Septième Largeur, fruit de cette alliance, est une invitation au style français. L’intégration d’un service de personnalisation (Studio Patine) accompagne le client dans l'univers exclusif du soulier haut de gamme.

Le succès pousse rapidement la maison à ouvrir sa deuxième boutique parisienne rive gauche en 2013.

2013 est aussi l'année de la première boutique à l'international, Singapour sera choisi. L'expansion mondiale continue en 2015 avec l'ouverture d'une nouvelle boutique à Taïwan.

 

Mathieu Preiss.


Liste de cadeaux

Aucun produit

» Mes listes